Réglementation thermique RT2012

RT 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs

RT 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs

De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (42,5 % de l’énergie finale totale) et génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le gouvernement a mis en place dès 1974 une règlementation thermique qui a permis, depuis sa création, de diviser par 2 la consommation énergétique des constructions neuves.

Le Grenelle Environnement prévoit de la diviser à nouveau par 3 grâce à la nouvelle réglementation thermique RT 2012.

Pour atteindre cet objectif, le plafond de 50kWhep/(m².an), valeur moyenne du label (BBC), devient la référence dans la construction neuve des bâtiments résidentiels et tertiaires depuis le 1er janvier 2013.

L’énergie finale (kWhef) est la quantité d’énergie disponible pour l’utilisateur final.
L’énergie primaire (kWhep) est la consommation nécessaire à la production de cette énergie finale.

Par convention, du fait des pertes liées à la production, la transformation, le transport et le stockage :
1 kWhef ⇔ 2,58 kWhep pour l’électricité

Ce saut permettra de prendre le chemin des bâtiments à énergie positive en 2020*.


*Source : développement-durable.gouv.fr

RT 2012 : 3 obligations de résultats

La RT 2012 est basée sur une méthode de calcul qui comprend différents indicateurs :

1. Le Bbio : indicateur de bilan bioclimatique (valeur en points)

2. Le Cep : indicateur de consommation en énergie primaire (valeur en kWhep/m2an)

3. Le Tic : indicateur de confort thermique d’été (valeur en °C)

Pour être conforme à la RT 2012, un bâtiment neuf devra respecter ces 3 exigences globales qui devront rester inférieures à des valeurs de référence maximales détaillées par zone géographique.
L’objectif fixé par le Grenelle Environnement est de réduire les consommations d’énergie du parc des bâtiments existants d’aumoins 38 % d’ici à 2020 et de rénover complètement 400 000 logements chaque année à compter de 2013.

Les solutions Mitsubishi Electric pour la RT2012

Les performances des produits Mitsubishi Electric (puissance calorifique, COP, EER…) nécessaires aux calculs de la RT 2012 sont intégrées dans la base de données EDIBATEC (www.edibatec.com).

De plus, afin de répondre aux spécifications de cette réglementation, une gamme complète de pompes à chaleur chauffage seul a été développée par Mitsubishi Electric.

Pour vous aider à renseigner les logiciels de calculs RT2012, Mitsubishi Electric met à votre disposition des "Fiches RT2012" détaillées pour l'intégralité de sa gamme.